Test du Torqeedo Travel 1003 S sur l’Erdre

Torqeedo Travel 1003 en présentation sur une barque

Il y a quelques mois le Torqeedo Travel 1003 a été testé sur l’Erdre (Nantes) avec un rotomoulé de 3.80m pour 90 Kg.
Ce test a permis de faire des relevés de vitesse, de consommation et également de comparer ses performances à celles du Travel 801.
Grâce à son ordinateur de bord situé sur la barre franche et à sa puce GPS intégré dans la batterie, nous avons pu faire des relevés de consommation par rapport à des vitesses :

A 3 Km/h : 97 Watts
A 4 km/h : 157 watts
A 5 km/h : 457 watts
A 7 km/h : 750 Watts
A 8.9 km/h : 1050 watts

Pour calculer la consommation en Ah, il suffit de diviser les Watts par la tension. Le Torqeedo Travel 1003 fonctionne en 29.6V. On peut ainsi constater la performance de Torqeedo de nous proposer un moteur qui ne consomme que 36 Ah à 9 km/h.

Il y a beaucoup de différences entre le Torqeedo Travel 801 et le Torqeedo Travel 1003. Une différence physique, car il ne ressemble pas, ils sont plus cousins que frère. Une différence technique avec la puissance du moteur qui est passé de 800 watts à 1000 watts. Torqeedo a su faire évoluer son moteur phare en proposant des évolutions techniques comme l’intégration d’une puce GPS, l’IP67 et en gommant les défauts de son premier moteur. En termes de performance, Le 1003 avec cette embarcation permet d’aller plus vite que le 801 (8.9 Km/h pour le 1003 contre 7.9 Km/h pour le 801). Il faut seulement 7 secondes au 1003 pour atteindre sa vitesse maximum contre 12 secondes pour le 801. Cette différence s’explique par le fait que le 1003 est un moteur de 1000W, alors que le 801 est un moteur de 800W.
La différence n’est pas que sur des performances de vitesse, elle est également sur l’autonomie. Le Travel 1003 (520 watts en 29.6V) à une capacité de batterie 42% plus élevée que le Torqeedo Travel 801 (300 Watts en 29.6V)
Les sensations que procurent le 1003 sont également différentes par rapport au Travel 801. Elles se rapprochent de celles des Torqeedo Cruise ou d’un moteur thermique. C’est un moteur très agréable à manœuvrer et surtout très réactif, ce qui est confirmé par ses performances.
L’ IP67 donc l’étanchéité de la batterie a été testé en plongeant celle-là dans l’eau, le moteur est reparti sans problème (à voir sur la vidéo).

Il a fallu 5 ans à Torqeedo pour faire évoluer son premier moteur (Travel 800) et faire évoluer les mentalités autour de la motorisation électrique. Aujourd’hui le Torqeedo Travel 1003 dont les performances en termes de puissance et d’autonomie sont équivalentes à un moteur thermique de 3 CV sans les inconvénients des odeurs de l’essence, du bruit et des entretiens est le moteur le plus efficace pour propulser des embarcations de moins d’une tonne.
A quoi va ressembler la gamme Travel en 2015.

Evaluez cet article
Votre note
[Total: 2 Average: 4.5]