Torqeedo Travel 1003CS pour propulser un bateau de 12 passagers

Torqeedo Travel 1003CS

Torqeedo Travel 1003CS propulsant un bateau de 12 passagers dans le Marais Poitevin

Torqeedo Travel 1003CS   est utilisé la plus part du temps pour propulser des annexes, des voiliers (de moins 1,5 tonnes), des barques de pêche.  Depuis environ deux ans, Il est également utilisé dans le cadre d’utilisations professionnelles. Soit pour motoriser des bateaux électriques de petite taille (moins de 4m) comme avec la barque cacher de Technostrat ou des embarcations plus importantes comme des bateaux à passagers d’environ 1,5 tonnes max. Pour une utilisation en rivière ou en lac avec un faible courant.

Le Torqeedo Travel 1003CS avec sa batterie intégrée de 915 watts est un hors bord électrique d’une puissance de  1000 watts qui es équivalent à un hors bord de 3CV. Pour un poids total  (batterie + moteur) de 15 Kg.

Alors pourquoi ces utilisateurs professionnels s’intéressent au  Torqeedo Travel 1003CS ?

Surtout pour propulser des embarcations à transport de passagers. Pour comprendre cette motivation nous avons poser une dizaine de questions à Mr Mercier de l’embarcadère Cardianud qui se situe dans le Marais Poitevin. Depuis l’année dernière, l’embarcadère Cardinaud utilise le Torqeedo Travel 1003CS pour propulser ses Grandes Barques de 12 personnes pour un poids total de 1,5 tonnes en charge.

1/ Pouvez-vous vous présenter et présenter votre activité ?
Depuis 1979, l’embarcadère Cardinaud propose la découverte du Marais Poitevin à bord de barques traditionnelles. Plusieurs promenades sont proposées. Leur durée varie de 0h45 à 3h00 pour les promenades avec guide. Sans guide, la durée de location varie de 1h00 à 6h00.
Avec ses 120 barques, réparties sur deux sites d’embarquement, 130.000 passagers sont transportés chaque saison.

2/ Pourquoi et comment utilisez vous une motorisation électrique pour vos bateaux ?
La motorisation électrique n’est utilisée que sur six bateaux de 12 places. Le moteur électrique est considéré comme un auxiliaire (une aide) à la propulsion à la rame. C’est pour cette raison que l’on parle d’assistance électrique. Le moteur n’est pas directionnel. La goupille de blocage de direction est en place de façon permanente. Sa poussée est axée sur le centre du bateau.

3/ Combien de bateaux a assistance électriques avez-vous en exploitation ?
Six de 12 places.

4/ Le fait d’utiliser une motorisation électrique, pour vous il y a plus ou moins d’inconvénient que d’utiliser une motorisation thermique ? et pourquoi ?
Dans un site aussi exceptionnel que le Marais Poitevin, l’utilisation du moteur électrique a toujours été une évidence.
Plus concrètement, dans l’exploitation quotidienne, l’absence de bruit (il y a néanmoins une marge de progression pour limiter le sifflement du Travel 1003) mais aussi la légèreté du moteur et son facilité d’installation rendent la motorisation électrique incontournable.

5/ vos moteurs électriques fonctionnent (naviguent) combien de temps par saison ?
Sur une moyenne de 120 jours de saison, les moteurs sont utilisés 4h30 par jour.

 

Torpedo Travel 1003CS

Torpedo Travel 1003CS propulsant à 3 km/h un bateau de 12 passagers d’environ 1,5 tonnes

6/ Comment avez-vous connu la marque Torqeedo Gmbh ?
Par la présence de la marque sur les salons consacrés au nautisme mais également par la presse.

7/ Pourquoi avez-vous choisi le modèle Travel 1003 pour propulser vos bateaux ?
Les bateaux ont été équipés, en première monte, de moteurs d’une autre marque. Alors qu’il fallait les remplacer, c’est le système de batterie amovible sur le Travel 1003, et donc la facilité d’installation et d’utilisation qui m’ont fait faire ce choix.

8/ Vos pilotes gèrent-ils facilement l’autonomie du Travel 1003 avec sa batterie intégrée ?
La batterie intégrée est un confort pour le batelier. Il part en promenade avec une batterie totalement chargée mais il dispose d’une seconde batterie pour le cas ou les conditions de navigation nécessiteraient d’utiliser plus de puissance.
Il est également arrivé que la goupille d’une hélice vienne à casser pendant la promenade. Il suffit alors d’aller à la rencontre du bateau en panne avec un autre moteur et en quelques minutes, le remplacement du moteur est fait et la promenade peut se poursuivre.

9/ A l’utilisation et en comparaison avec d’autre moteur électriques que vous avez déjà utilisé, quel est pour vous le principale avantage du Torqeedo Travel 1003 ?
Pour la même utilisation, un pack de 120 kg de batteries qui étaient embarquées de façon permanente a été déposé. C’est autant de poids de gagné à bord.
La charge des batteries est facilité. Il n’y a plus de chargeur à bord. De plus, le remplacement aisé de la batterie permet de ne plus avoir de limite de temps d’utilisation du moteur (auparavant 6h00 d’utilisation pour 10h00 de charge ce qui imposait l’immobilisation du bateau à quai).
Je regrette que les connecteurs entre le moteur, le bras de commande et la batterie soient en plastique. C’est un point de fragilité dans le cas d’un usage intensif et professionnel.

10/ A quelle vitesse naviguez-vous en assistance électrique. Et quelle est l’autonomie à cette vitesse (environ) ?
Nous naviguons à 4 Km/h. Le bateau avec ses passagers déplace 1,5 T. Une batterie permet d’assurer 2,5 promenades d’une heure et demie.

En Conclusion 

Le but d’une telle application du Torqeedo Travel 1003CS n’est pas faire de la vitesse. L’idée est de l’utiliser comme assistance électrique à un autre moyen de propulsion et en hors bord de secours. Dans cet exemple d’accompagner le guide/batelier dans son activité quotidienne et de lui permettre d’aller plus loin de ce qu’il pourrait proposer à la pagaie.
Nous avons fait la visite du Marais Poitevin à bord de cette barque de 12 personnes équipé du Travel 1003CS. Le guide l’utilise tout au long de la visite qui dure 1H30. Il l’utilise en complément de sa pagaie. La vitesse est entre 2,5 km/h (pour 100 watts de consommation) et 4,3 km/h (pour 350 watts de consommation). Une grande partie de la visite se fait à 3 km/h (pour 300 watts de consommation). A plein régime, sur cette barque à fond plat d’environ 1,5 tonnes, la vitesse est autour des 5,5 km/h.

Nous vous conseillons cette balade dans le Marais Poitevin avec l’embarcadère Cardianud. C’est un vrai moment agréable dans un lieu magique ou le hors bord électrique à toute sa place. Nous remercions Mr Mercier et le guide pour ce moment et pour avoir répondu à nos questions.

Embarcadère CARDINAUD
Avenue de la Repentie
79460 MAGNÉ
aux portes de COULON
05 49 35 90 47
Email : cardinaud@marais-poitevin.com

www.embarcadere-cardinaud.fr

 

Torqeedo Travel 1003CS

Evaluez cet article

Bateau électrique “Nautic Fun 700” propulsé par Torqeedo Cruise 2.0R Twin

Le “Nautic Fun 700” est un tout nouveau bateau électrique qui a été conçu pour répondre à différentes demandes. Il est notamment homologué PMR, c’est a dire qu’il peut accueillir et être piloter par des personnes à mobilité réduite. Ce bateau électrique a été pensé, dessiné et conçu par deux personnes : Philippe et Dominique.

Phillipe est architecte naval (Pespective Design) et Dominique construit des bateaux depuis plusieurs années. Une troisième personne est venu compléter l’équipe. Adrien de Planet Nautic qui s’occupe de la commercialisation.
Philippe, Dominique et Adrien connaissent bien Torqeedo depuis plusieurs années.
Ils ont choisi des Torqeedo Cruise 2.0R en version Twin pour propulser leur bateau électrique et effectuer les premiers essais.

 

CARACTERISTIQUES NAUTIC FUN 700 :
 Type : Catamaran
 Longueur hors tout : 7m
 Largeur hors tout : 2.5m
 Tirant d'eau : 0,55m
 Tirant d'air (avec Bimini) : 2.55m
 Deplacement : 400 Kg
 Nombre de passagers : 10 Personnes
 Charge max autorisée : 902 Kg
 Déplacement légèrement : 400 Kg
 Déplacement Maxi en charge : 1302 Kg
 Motorisation testée : 2x 2 Kw
 Torqeedo Cruise 2.0R - Vitesse Max : 12 noeuds

l’Interview des concepteurs du bateau électrique  Philippe, Dominique et Adrien : 

Pour présenter le projet de ce nouveau bateau électrique, nous avons leur avons posé quelques questions.

Comment avez-vous eu l’idée de ce bateau électrique ? ou pourquoi ce bateau ?
Philippe : Le Projet initié en 2010 pour répondre a une demande des clubs nautiques qui se situent sur des plans d’eau intérieur. Et qui souhaitaient preserver les berges et l’environnement sans vaqgues de sillage.

Dominique : Notre choix c’est fait sur un bateau du type catamaran pour repondre a ces contraintes. Au fur et à mesure de la réflexion sur l’optimisation du bateau, il nous est apparut évident que cette plateforme offrait une polyvalence quasi sans limite compte tenu des faibles modifications à apporter pour l’adapter à un grand nombre d’activités professionnelles nautiques.

Pourquoi ce choix de longueur ?
Philippe : Pour l’optimisation des performances et pour le  ratio : poids / trainée / vitesse

Comment c’est fait le choix des matériaux de construction ? Et pourquoi ?
Philippe & Dominique : Nous avons penser au cycle de vie du produit avec son impact environnemental. Nous avons maintenant la possibilité de faire des produits avec des materiaux bio sourcés, cela nous a paru opportunt d’aller au bout de la démarche globale : Bateau electrique avec materiaux bio sourcés recyclables en fin de vie

Quel type de carène avez-vous choisi de dessiner pour ce catamaran électrique ? Carène optimisée performance ratio poids trainées vitesse
Philippe : les flotteurs du Nautic Fun 700 sont dissymétriques pour cette raison

Est-ce une carène spécifique et optimisé pour la propulsion électrique ? Oui spécialement développée pour la propulsion électrique.
Philippe : Nous pouvons tout de même y implanter tous types de motorisation.

Quel est la plus grande contrainte quand on dessine ce type de bateau électrique ?
Philippe : L’Optimisation de l’autonomie

CARACTERISTIQUE TORQEEDO CRUISE 2.0R
 Puissance d'entrée : 2000 watts
 Puissance de propulsion : 1120 watts
 Équivalent à un hors-bord thermique de (puissance de propulsion) : 5 CV
 Équivalent à un hors-bord thermique de (poussée) : 6 CV
 Rendement global maximum :   56 %
 Tension nominale : 24V
 Poids total en kg : 15,3 (S) / 16,2 (L)
 Longueur d'arbre en cm : 62,5 (S) / 75,5 (L)
 Hélice standard : (v = vitesse en km/h pour puissance p en watts) v19/p4000
 Autres hélices au choix v30/p4000, v8/p350
 Vitesse maximale de l'hélice à plein régime en rpm 1300
 Commande Manette de commande à distance
 Direction Prise pour manette de commande à distance standard ; direction blocable
 Relevage :  Manuel + automatique lorsque le moteur touche le fond
 Angle d'inclinaison : 61,3°
 Trim Manuel:  4 positions
 Ordinateur de bord intégré : Oui
 Accélération continue AV/AR : Oui

Est-ce que les performances du bateau équipé des Torqeedo Cruise 2.0R Twin, correspondent à vos calculs d’estimation ?
Philippe : Oui bien au dela de nos attentes, cela valide les travaux de recherche CFD pour l’optimisation des carènes.

Est-ce le premier bateau que vous avez construit ?
Dominique : Non ce n’est pas le premier développement à propulsion éléctrique.
nous avons aussi lancé la gamme plus petite en 2014

Combien de temps a pris la construction de ce numéro 1 ?
Dominique : Pour ce bateau électrique, la construction a pris six mois

Quel est la partie qui a pris le plus de temps dans la construction de ce numéro 1 ? et quel est la partie qui est la plus technique à construire ?
Dominique : Les outillages de production série car nous avons pensés le bateau de manière a rationaliser la production avec des processe et techno appropriées.

Est-ce que la réalité correspond à l’idée de ce que vous souhaitiez ?
Dominique & Philippe : Oui tout a fait

Quel a été la première sensation (ou ressenti) lors du premier essai ?
Dominique : Rassuré et conforté sur les choix architecturaux et techniques

A qui est destiné ce catamaran électrique ? (ou pour quel type d’utilisation) ?
Adrien :  Tout public , Loisirs pour la ballade fluviale et sur plan d’eau intérieur. Et utilisation professionnelle comme par exemple :  bateau de travail dans les ports, pour les clubs nautiques et d’aviron, transport de passagers avec l’accès.

Pour vous, La qualité première de ce catamaran électrique ?
Adrien : Stabilité et manouevrabilité avec un sillage trés faible.

Est il possible de l’essayer et si oui ou ?
Adrien : Oui c’est possible, pour le moment en région parisienne.

Est-ce que la motorisation peut être décliné en plusieurs versions ou en fonction des différentes types d’utilisations. 
Adrien : Oui le bateau a été concu pour cela et est d’ailleurs vendu sans motorisation standard. Un choix est possible en fonction du programme

Les personnes à mobilité réduite qui ont pu l’essayer. Quel a été leur impression ?
Philippe & Dominique : Oui ravi, nous les avons mêmes invités aux premiers essais du démonstrateur.

 


Performances du bateau électrique Nautic Fun 700 propulsé par les Torqeedo Cruise 2.0R 

2x 500 watts : 5 noeuds (9.26 km/h)
2x 800 watts : 7 noeuds (12.96 km/h)
2x 1200 watts : 9 noeuds (16,67 km/h)
2x 2000 watts : 12 noeuds (22 km/h)
Source : Planet Nautic – test effectué avec des batteries AGM.


Si vous souhaitez plus de renseignement sur ce bateau électrique Nautic Fun 700, nous vous invitons à contacter Adrien de Planet Nautic ou sur le site du bateau : http://www.nauticfun.fr

Evaluez cet article

Torqeedo Travel 1003CS en test sur le LongBoat SpearFish 450

Le Torqeedo Travel 1003CS est depuis des années LE hors bord électrique bestseller de la marque Allemande Torqeedo. Facile transporter et à stocker car il se démonte en trois parties. Avec sa batterie intégrée de 915 watts et sa poussée comparable à 3CV thermique, il peut remplacer un hors bord thermique de 2/3 CV. Le Torqeedo Travel 1003CS est idéal pour les petites embarcations gonflables du type LongBoat SpearFish 450.

Torqeedo 1003C (S)  arbre court en quelques chiffres :

Puissance d’entrée :   1000 watts
Équivalent à un hors-bord thermique de (puissance de propulsion) : 3 CV
Équivalent à un hors-bord thermique de (poussée) : 4 CV
Rendement global maximum : 48 %
Batterie intégrée 915 Wh Li-Ion
Tension nominale en volts 29,6
Tension finale de charge en volts 33,6
Poids total en kg 14,9 (S)
Poids du moteur sans la batterie en kg 8,9(S)
Poids de la batterie intégrée en kg 6,0
Longueur d’arbre en cm 62,5 (S)
Hélice standard : v9/p790 (v = vitesse en km/h pour puissance p en watts)

LongBoat SpearFish 450 entre canöe et annexe gonflable

Le LongBoat SpearFish 450 est une toute nouvelle embarcation gonflable de 4,50m pour 25 Kg qui est distribué par la société Nautiraid. Nautiraid est l’un des leader mondial du Kayak pliable et kayak militaire.
Le longBoat permet de transporter jusqu’à 3 adultes (ou 2 adultes et 2 enfants) et de naviguer en mer à 2 milles nautiques des côtes une fois immatriculé.
La principale innovation du LongBoat est son fond en tissu 3D hyper Rigide et son étrave en V qui lui permet de couper les vagues et d’atteindre des vitesses élevées avec un petit hors bord électrique du type Torqeedo Travel 1003S ou CS.
le LongBoat SpearFish 450 est à la fois destiné aux pêcheurs/chasseurs, en utilisation annexe, bateau de promenade, bateau de sécurité.

LongBoat SpearFish 450 en quelques chiffres :
Longueur : 4.50m
Largeur : 1.10m
Dimension bateau plié : 80 x 50 x 40 cm
Poids de la coque : 25 Kg
Capacité de charge : 450 Kg
Catégorie de navigation : D
Mise en Oeuvre : 10 minutes
Gonflage : 5 caissons indépendants pour plus de sécurité

 

 

Test du Torqeedo Travel 1003CS sur le LongBoat SpearFish 450

Le salon de la pêche en mer 2018, qui se déroute chaque année sur les bords de l’Erdre à Nantes, a été l’occasion de tester le Torqeedo Travel 1003C
S sur ce nouveau bateau gonflable de moins de 25 Kg.
En moins de 15 minutes montre en main, le LongBoat SpearFish 450 est gonflé et le hors bord électrique est assemblé et installé sur le tableau arrière. Le tout pré à naviguer…

La carène en V du Longboat permet au Travel 1003CS permet d’atteindre facilement les 9 km/h à plein régime. Avec un ou deux adultes à bord, la vitesse ne varie presque pas. 9.1 Km/h avec une personne à bord et 8.9 km/h avec deux personnes (adultes) à bord. Le test a été réalisé le 16 Mars 2018. Pour hors-bord-electrique.com, le LongBoat SpearFish 450 est stable et facilement maniable.

 

Test sur l’Erdre en quelques chiffres :

A 100 watts : 4 km/h soit 9 heures d’autonomie *
A 250 watts : 6.5 km/h soit +/- 3h30 d’autonomie*
A 500 watts : 7.6 km/h soit +/- 1h45 d’autonomie*
A 750 watts : 8/3 km/h soit +/- 1h d’autonomie*
A 1000 watts : 9.1 km/h soit +/- 45 minutes d’autonomie*

*En fonction des conditions météorologique du jour de l’essai et des conditions de navigation, nous avons fait une estimation de l’autonomie à une vitesse et avec la batterie 915 watts. C’est à titre d’information.

 

En conclusion : 
De la ballade familiale à une utilisation professionnelle, les caractéristiques techniques du LongBoat SpearFish 450 lui permettent d’être à l’aise dans tous types de situations. Une fois dégonflé et plié il ne prend pas de place. Associé au Torqeedo Travel 1003CS, cela en fait un package très homogène avec des performances intéressantes en autonomie/vitesse.

Pour toutes informations complémentaires sur le LongBoat SpearFish 450, nous vous invitons à contacter la société Nautiraid : www.longboat.fr ou www.nautiraid.com

 

Evaluez cet article

Election du bateau électrique 2017 – A vous de voter

Un des but de l’AFBE (Association Française du Bateaux Electriques) est de promouvoir la navigation du bateau électrique en France. Dans ce cadre, L’AFBE participe activement au Nautic avec un stand regroupant plusieurs acteurs de marché du bateau électrique.
Constructeurs, motoristes, concepteurs seront présent sur ce stand dans le hall principal.

C’est l’occasion pour les visiteurs de découvrir différents bateaux électriques répondant à différents besoins.

A cette occasion, l’AFBE  organise pour la première fois l’election du bateau électrique de l’année. Vous avez la possibilité de participer en votant à l’élection du bateau électrique.  Vous avez jusqu’au 9 décembre 2017 pour élire le bateau électrique de votre choix.

C’est à vous de jouer, pour voter c’est ici :http://www.bateau-electrique.com/page/concours-nautic-2017/

Evaluez cet article

POD Torqeedo Cruise 4.0FP – Installation et utilisation

voilier Aphrodite IOI est équipé du POD Torqeedo Cruise 4.0FP (4000 watts / 48V)


Torqeedo Cruise 4.0FP
est la version “POD” du modèle Torqeedo Cruse 4.0R.  Une propulsion électrique POD pour bateau est similaire à un saildrive pour une propulsion thermique. Ce type de propulsion est généralement destiné aux voiliers. Le POD comme le Saildrive est placé sous la coque.
Ce modèle de propulsion électrique en POD est décliné en 3 puissances : Le Cruise 2.0FP (2000 watts/24V), Le Cruise 4.0FP (4000 watts/48V) et le Cruise 10FP (10000 watts/48V). Ils reprennent les mêmes performances que les versions hors bord électriques avec des équivalences 5CV, 8CV et 20CV. En option, une hélice pliable (bec de canard) est disponible.

A la différence de la version hors bord, le Torqeedo Cruise 4.0FP (POD) demande une vrai installation. Et dans certain cas, une adaptation de certaines parties du voilier pour recevoir le POD électriques ainsi que son électronique et le parc de batteries.

Il y a quelques mois, le Chantier Naval Bleu Marine à Dunkerque a réalisé une installation du Torqeedo Cruise 4.0FP sur un voilier. La société Bleu Marine est depuis plusieurs années, revendeur des produits Torqeedo.  Ce qui lui permet d’avoir une grande expérience dans le domaine de la propulsion électrique pour bateau et d’être devenu un référent dans ce domaine pour le nord de la France et la Belgique.

De l’installation à l’utilisation en passant par les performances du Torqeedo Cruise 4.0FP. Retrouvez ci-dessous les interviews du Chantier Naval Bleu Marine et du propriétaire du voilier Aphrodite IOI.


5x Questions à François du chantier naval Bleu Marine sur l’installation du Torqeedo Cruise 4.0FP

1/ Combien de temps a pris l’installation
Nous avons facturé 16h00 , mais mis un peu plus car nous avons posé deux chargeurs au lieu d’un prévu au départ dans le devis.

2/ En combien d’étape a été fait l’installation. Quel étape a été la plus longue et pourquoi ?
Etape 1 : Déposer tube étambot et stratifier la coque 6h00
Etape 2 : Mise en place du pod (assez facile ) 8h00
Etape 3 : Mise en place du circuit de puissance et circuit de charge (ne pas oublier les prises 220 en entrée) 8h00

3/ Est-ce plus long que d’installer une motorisation thermique ? dans la même situation ?
Non car le bateau est prévu à l’origine pour la motorisation thermique. Il faut enlever 6 heures si la coque n’avait pas de moteur thermique in board.

4/Pour toi, en tant que chantier ou installateur, quel procès de l’installation, est le plus délicat ou il faut faire attention ?
Définir l’implantation du POD pour ne pas perturber les lignes d’eau du bateau.
Emplacement des batteries pour respecter l’assiette et donc la ligne de flottaison.

5/ Quand vous a fait les premier test, quel a été ta première impression d’utiliser un Cruise 4.0FP
Génial ! Même avec l’hélice repliable, Silence efficacité et autonomie.

Cette motorisation est parfaite pour un refit, le tout est de bien discuter avec le client et de connaitre son programme de navigation.
Je pense que c’est parfait pour une solution en dayboat sur des bateaux jusqu’à 30ft.

 

Rappel : Le voilier Aphrodite IOI est équipé du POD Torqeedo Cruise 4.0FP (4000 watts / 48V) alimenté par  2x batteries Lithium Torqeedo Power 26-104 avec 2x chargeurs 350 watts. Utilise l’hélice Pliable V13/P4000.

Temps d’installation du Torqeedo Cruise 4.0FP : 16h00


Interview et retour d’expérience sur le Torqeedo Cruise 4.0FP du Propriétaire du voilier Aphrodite IOI 

1/ Quel est l’histoire de votre bateau (depuis quand l’avez-vous, pourquoi ce modèle, son programme de navigation initiale et maintenant) ?
Le bateau est un Aphrodite IOI construit au Danemark en 1986. Je suis le troisième propriétaire après un danois puis un français. Je suis propriétaire du bateau depuis 9 ans. Navigant en solitaire, aimant les formes anciennes, ce bateau est en quelque sorte un gros dériveur habitable et facilement maniable en mer comme en manœuvre portuaire pour une personne seule. Il est en effet équipé d’un foc autovireur sur un gréement 7/8 ème pour un poids de 3,2 tonnes.

C’est un bateau course croisière, je ne connais pas son programme de navigation antérieur à aujourd’hui mais le mien et depuis 9 ans est la sortie à la journée.

2/ Pourquoi avez-vous choisi de naviguer avec une motorisation électrique ?
Le programme de navigation et la facile accessibilité à la place à quai ne nécessitent pas d’avoir une grande autonomie. Le plan d’eau est venteux (mer du Nord / côte des Flandres), le retour au port se fait par un petit chenal sans écluse.

3/ Avez-vous fait beaucoup de recherche autour de la propulsion électrique avant de faire votre choix ?
J’ai fait un peu de recherche via les salons nautiques (Paris, Dusseldorf) et internet puis j’ai eu un contact avec un fabricant anglais (installé dans le Devon) qui avait déjà équipé un voilier de 24 pieds avec une propulsion électrique. Le rotor et le stator s’installaient à l’intérieur du bateau sur la ligne d’arbre existante. De plus l’installation était volumineuse au point de placer les batteries ailleurs qu‘à l’endroit prévu pour le moteur thermique. Enfin le chantier ne pouvait donner suite car il équipait des voiliers jusqu’à 26 pieds.

4/ Comment avez-vous connu Torqeedo ?
Suite à la décision de faire un total « refit » du voilier, j’ai commencé par démonter le moteur et toute la tuyauterie ainsi que les réservoirs de gasoil et d’eau. Le moteur ayant l’âge du bateau il fallait le remplacer. En cours d’établissement du devis avec le chantier BleuMarine en avril 2016 j’ai formulé le désir de trouver une solution si possible électrique pour la propulsion.

Je connaissais la marque Torqeedo via les salons et sites internet et le chantier me montra la nouvelle brochure Torqeedo de 2016. Le fait d’avoir le rotor et stator à l’extérieur du bateau a été convainquant car je pouvais supprimer l’ancienne ligne d’arbre et toutes les vannes de coque exceptée celle de l’écoulement naturel du cockpit.

5/ Comment avez-vous choisi la puissance et le modèle ? 
L’ancien moteur était un Yanmar monocylindre de 9,9 cv. Le moteur électrique correspondant chez Torqeedo est le cruise 4.0 FP. C’est la puissance proposée pour un bateau de 4 tonnes et le mien pèse 3,2 tonnes. Le POD qui s’installe à l’extérieur sous la coque et laisse la place de l’ancien moteur pour les batteries a été déterminant dans le choix du type de modèle. Sans ce modèle je ne serais peut être pas à l’électrique.

6/ Quel est votre lieu de navigation ?
Le lieu de navigation est la mer du Nord /côte des Flandres entre la France et la Belgique.

7/ Quel est votre programme de navigation ?
Le programme de navigation est la sortie à la journée par beau temps.

8/ Arrivez vous facilement à gérer l’autonomie ? Et est ce un stress ?
L’Aphrodite IOI est un bateau racé qui remonte très bien au vent. Partir en navigation et revenir jusqu’aux jetées du port d’attache n’est pas un problème par petit temps, surtout que le nouveau gréement m’offre plus de surface de voilure qu’auparavant et que je reviens toujours avec le courant. Donc l’autonomie n’est pas un problème et pas plus de stress que d’insister au démarrage d’un moteur thermique capricieux.

Pour information et après 5 mois et 25 sorties environ je consomme 1,5 % par sortie la plupart du temps sinon moins. L’établissement des voiles se fait en sortie de panne et le retour, voiles amenées, débute à 300 m avant d’engager la manœuvre d’accostage.

La gestion de l’allure est importante, et l’utilisation de l’installation est à mi régime.

9/ Pour vous à comparer à un moteur thermique, quels sont les avantages à naviguer en électrique ?
Les avantages de la propulsion électrique sont la simplicité d’installation, la facilité de mis en œuvre (remise en route du moteur en 5 secondes), la propreté, peu de bruit et pas de vibration. Outre la plage d’allures infinie, nous retrouvons la puissance du moteur thermique en marche avant et arrière.

10/ Pour vous, quel est le meilleur régime (vitesse / watts) du Torqeedo avec votre bateau ? (fiche essai en pièce jointe)
Le bateau étant plus léger que 4 tonnes, le meilleur rapport vitesse/autonomie est à un peu plus de la moitié de la puissance de l’installation.

 

Performances du Torqeedo Cruise 4.0FP sur ce voilier :

Avec le chantier nous avons fait des essais en bassin par vent nul et mer d’huile. En allure maximum nous sommes montés jusque 6,9 nœuds pour une vitesse de 6 nœuds donnée par la notice pour un bateau de 4 tonnes. Ce qui est cohérent car le bateau est plus léger et pèse 3,1 tonnes.

En navigation en mer, durant cet été le vent est tombé et avec un courant portant estimé à 2,2 nœuds, pour 44 AH d’utilisation et une vitesse de 5,4 nœuds environ l’autonomie était de 54 NM puis est tombée à 44 NM pour 66 AH d’utilisation avec une vitesse de 6,2 nœuds environ.

Les vitesses et les autonomies données par le constructeur sont conformes


Nous souhaitons remerciez le Chantier Naval Bleu Marine à Dunkerque qui a réalisé l’installation du Torqeedo Cruise 4.0FP ainsi que le propriétaire du voilier Aphrodite IOI pour leur retour d’expérience.
Si vous êtes dans le nord de la France ou la Belgique et que vous souhaitiez équiper d’un Torqeedo Cruise 4.0FP votre voilier. N’hésitez pas à contacter François du Chantier Naval Bleu Marine : www.ushipbleumarine.fr

Evaluez cet article