Camille le kayak pas comme les autres propulsé par le Torqeedo Ultralight 403

Torqeedo Ultralight 403 Kayak camille

Le Torqeedo Ultralight 403 est un hors bord électrique robuste et performant qui est spécialement conçu pour les kayaks. Il pèse seulement 7 kg avec sa batterie au lithium et intègre, comme tous les autres Torqeedo, une puce GPS qui permet d’avoir des informations autour de l’autonomie sur son boitier de commande.
Très utilisé par les pêcheurs en kayak mais pas que… Pour exemple, Mr Henri Smouts architecte naval et concepteur du kayak de randonné Camille a intégré dans son kayak un Torqeedo Ultralight 403.
Le Camille est un kayak de promenade à voile de 5,20 pour 80 Kg et pour reprendre l’expression de son concepteur « Le Camille est la synthèse d’une double expérience de « voileux » et de kayakiste ».

Il a fallu 1500 heures à Mr Smouts pour construire le Camille et surement beaucoup d’heure pour le concevoir. Mr Smouts a conçu un puits pour intégrer le Torqeedo Ultralight 403. Pour ne pas géner la navigation à la voile ou à la pagaie, L’Ultralight 403 peut être facilement remonté ou à l’inverse descendu en cas de nécessité.

Torqeedo Ultralight 403

Pourquoi avoir choisi le Torqeedo Ultralight 403 ?

Nous avons posé quelques questions à Mr Smouts pour nous expliquer son choix de motorisation et pour qu’il nous fasse partager son expérience et les performances de son kayak.

Pourquoi avez vous choisi une motorisation électrique pour équiper votre kayak ? 
J’ai toujours détesté les moteurs à explosion : bruyants, lourds, sales, non fiables. Sur Camille kayak de randonnée, le moteur – s’ il y en avait un – ne pouvait donc être qu’électrique. A l’origine de la conception de Camille il était prévu un moteur électrique ordinaire du type de ceux utilisés par les pêcheurs, alimenté par une batterie 12 volts. Mais le poids de celle-ci (environ 19 kg) était un réel handicap. Et le montage en puits, non prévu à l’origine, était compliqué.

L’arrivée sur le marché du Torqeedo Ultralight 403 est venu résoudre cette question de façon radicale et élégante.

Comment avez connu Torqeedo ?
Au salon nautique de Paris, je pense…

Depuis quand utilisez-vous votre hors-bords Torqeedo ?
Depuis l’été 2014.

Quel Modèle de Torqeedo Utilisez vous pour pour propulser votre kayak ? et Pourquoi avez vous choisi ce modèle ?
Il s’agit évidemment du Torqeedo Ultralight 403, que j’ai choisi pour son faible poids global et sa facilité d’adaptation à la configuration de Camille en puits moteur. Le boitier de commande déporté est parfaitement adaptée à la configuration kayak.

Torqeedo Ultralight 403

Pouvez vous nous donner quelques informations sur votre voilier (taille, poids, …) :
Camille kayak de randonnée est un kayak à voile de 5,00 m de longueur de coque et 80 kg de déplacement à vide. On peut passer de la propulsion à la pagaie à la propulsion vélique et vice-versa en navigation au large en quelques secondes.

De même, l’arbre du moteur, placé dans un puits, peut-être abaissé ou relevé à tout moment si nécessaire.

Le fond du puits est obturé par une trappe, manoeuvrable depuis le cockpit, qui empêche toute turbulence de l’eau dans le puits lorsque le bateau navigue à la pagaie ou à la voile.

Votre lieu de navigation ?

Camille peut être transporté sur le toit d’une voiture ou sur une remorque, de sorte que sa mobilité est totale.
J’ai personnellement navigué à aujourd’hui sur le Golfe du Morbihan, sur le lac du Bourget en Savoie et sur des plans d’eau de la région parisienne.

Quels sont les avantages d’utiliser votre Torqeedo ?
Mon Torqeedo Ultralight 403 est fiable, léger, facile d’emploi, propre et relativement silencieux. Le boitier de commande est extrêmement commode pour naviguer en kayak. On a sous la main tous les paramètres utiles : vitesse fond, puissance absorbée, autonomie restante.

Arrivez vous facilement à gérer l’autonomie et est ce un stress la possibilité du manque d’autonomie ?

L’autonomie s’affiche automatiquement sur le boitier de commande et réagit immédiatement à tout changement de régime, de sorte que la gestion de l’énergie est très facile. A 3 noeuds, Camille a une autonomie de 20 milles nautiques (en mer plate) ce qui est largement suffisant dans la mesure où la navigation des kayaks est limitée à 6 milles d’un abri. Les inquiets et les angoissés pourront toujours s’ils le souhaitent embarquer une batterie supplémentaire de 2,7 kg ce qui ne charge pas beaucoup le bateau…

De toute façon, le moteur électrique est une propulsion accessoire sur Camille de sorte que l’autonomie ne se pose pas dans les mêmes termes que sur un bateau à moteur pur.

Torqeedo Ultralight 403

Avec votre Torqeedo Ultralight 403, à quel régime naviguez vous ?
En général à 3 noeuds au large. 1,0 à 1,5 noeuds dans les beaux paysages, les approches de marais, etc…pour profiter de la beauté du site.

Par rapport à votre parc de batteries, quel pourcentage d’autonomie il vous reste après une navigation (en moyenne) ?

Au moins 50%.

 

 

Pouvez vous nous donner quelques performances avec votre kayak à plusieurs régimes :

100 watts : 3 noeuds
250 watts : 4 noeuds
500 watts : 4,8 noeuds

 

Nous souhaitons vraiment remercier Mr Smouts pour a voir répondu à nos questions et permis de vous faire partager son expérience. Egalement de nous avoir envoyé toutes ces photos de l’intégration du Torqeedo Ultralight 403 qu’il a réalisée dans Camille.

Si vous souhaitez plus de renseignements sur le kayak Camille, nous vous invitons à le découvrir sur son site : www.camillekayak.com

 

Torqeedo Ultralight 403

Evaluez cet article
Votre note
[Total: 0 Average: 0]